Face au mur, les paroissien(ne)s doivent-ils se laisser mourir à petit feu ou se mobiliser ?

C’est autour de cette question que, le 29 janvier dernier, une centaine de paroissien(ne)s se sont réuni(es), par visioconférence, pour une deuxième rencontre interparoissiale dans le cadre de la vision stratégique.

À cette occasion, ils se sont vu présenter le fruit des travaux réalisés par les membres de l’Équipe missionnaire sur le thème du « Discerner ». À noter que cette équipe est passée de 25 à 45 personnes à la suite de cette étape.

« Si on continue comme ça, on entre dans le mur » fut un des constats quasi dramatiques qui leur a été présenté. Cependant, la majorité ne se sont pas déclarés surpris. Au fil de réflexions, ils ont pu constater qu’heureusement, il y avait une brèche qui leur laissait de l’espoir. Tout n’est pas perdu !

Comme l’a dit une paroissienne, « Il y a urgence d’agir, mais si on se mobilise tout en invoquant l’Esprit Saint, il y a de l’espoir ». « Dieu fournit les poignées au chaudron ». Jésus n’a-t-il pas dit : « Je serai avec vous jusqu’à la fin des temps ».

La prochaine phase de la vision stratégique sera celle de l’Agir jusqu’à l’été et, pour les paroissien(ne)s, ce sera l’heure de se retrousser les manches. Décidés d’approcher les non-pratiquants et munis de différents projets-clés pour y parvenir, tous les paroissien(ne)s présents acceptent de monter dans le train pour continuer l’aventure.

« Oui à la vie et non à la mort ! » « À nous de jouer » ont déclaré certains participants.

 

Restez branchés

Tous les vendredis à 9 h,
les nouveaux articles publiés sur sbdb.ca,
directement dans votre boîte courriel.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !