Saint-Gabriel-de-La-Durantaye

Sur la route du train, entre les gares de Saint-Charles et de Saint-Vallier, La Durantaye vint officiellement au monde en 1910. Saint-Raphaël, Saint-Charles et Saint-Michel durent être amputées d’une partie de leur territoire pour former un bassin de population justifiant une nouvelle paroisse dont le nom viendra compléter la trilogie des Archanges.

Construit le long d’un rocher massif déposé là par les glaciers, le village offre toujours une haie d’honneur au train qui passe; pendant longtemps, il s’arrêtait à la « station » de La Durantaye ou gare de Saint-Michel, desservant les gens de Saint-Michel et de Saint-Raphaël.

L’année 1910 est une grande année pour La Durantaye : érection canonique de la paroisse, ouverture des registres, arrivée d’un premier curé résident et constitution de la municipalité de la paroisse. Toujours en 1910, selon des plans de David Ouellet, s’amorce la construction de l’église qui sera utilisable l’année suivante, mais dont la décoration intérieure ne sera complétée qu’en 1921. La même année, on s’attaque à la construction du presbytère. L’église a été citée par la municipalité en 2008. Elle est classée « D » au Répertoire du patrimoine religieux du Québec. En 2017, la population du lieu était de 712 personnes.

La Durantaye a le mérite d’être la première communauté de Bellechasse à avoir transformé son église en centre multifonctionnel, grâce notamment à un effort magistral du milieu.

Restez branchés

Tous les vendredis à 9 h,
les nouveaux articles publiés sur sbdb.ca,
directement dans votre boîte courriel.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !